0763716713

©2019 by From Joy to Animals, Nature, Earth. Proudly created with Wix.com

Et le Tabac, si on en parlait...

Bien que des campagnes de sensibilisation soient faites pour dissuader les personnes de fumer quant à la nuisance sur la santé, je me retrouve souvent parmi des fumeurs. La plupart du temps ils ne sont pas au courant des tests pratiqués sur les animaux en rapport avec le tabac via leurs cigarettes, vu leur état surprise quand je leur dis. Des expériences archaïques, cruelles et sans efficacité se perpétuent dans l’ignorance de beaucoup de gens fumeurs et non-fumeurs. Il est temps d’éclaircir le sujet.


Le savez-vous ?

Il n’y a aucune obligation de faire des tests sur les animaux. Ce sont les fabricants de cigarettes qui veulent prouver qu’il n’y a pas de risque pour la santé, notamment pour le cancer. Pourtant selon les chiffres de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) chaque année 5 millions de personnes meurent des conséquences de la cigarette. Rien de surprenant puisque la fumée de cigarette peut contenir plus de 5000 composants dont certains très nocifs (le cyanure, l'arsenic, le méthanol, le goudron, le monoxyde de carbone et la nicotine) pour le corps humain. L’addiction est due à la nicotine, elle passe en 7 secondes dans le cerveau dont 90% sont directement absorbé par le sang.


Quels types d’expériences sont pratiqués ?

Les expérimentations ont été faites et continuent de nos jours selon les pays, sur beaucoup d’animaux tels que les chiens, les chats, les hamsters, les souris, les cochons d’Inde, les lapins, les moutons, les poulets, les primates de façon ininterrompue et jusqu’à la mort.

Bien sûr les animaux ne veulent pas respirer la fumée. Ils sont obligés à raison de 6 heures par jour par ventilation mécanique ou avec des masques pendant des semaines, des mois, voire des années. Leur seule issue est la mort, tout cela pour prouver par exemple, que le tabac ne provoque pas de cancer.

Il y a aussi le test des électrodes placées sur les pénis des chiens pour connaitre les dommages causés par le tabac sur la sexualité. Les rats confinés dans de minuscules boites et obligés de respirer directement la fumée par le nez. Les souris enduites de goudron de cigarette directement sur la peau afin de créer des tumeurs cutanées.

Sous prétexte d’aider les fumeurs et avec l’argent des contribuables, dans l’Oregon (USA) au National Primate Research Center, des tests sur les fœtus de dizaines de singes rhésus ont été effectués. Les chercheurs implantaient aux femelles enceintes des tubes chirurgicalement pour recevoir de la nicotine en continu. Quatre mois avant l’accouchement de celles-ci, ils coupaient le fœtus, ils le tuaient, ils le disséquaient afin de constater les dégâts provoqués par le tabac.

Depuis des dizaines d’années les autorités sanitaires confirment que le tabac est mauvais pour toutes les parties du corps. Les expériences sur les animaux ne sont pas fiables, ils ne réagissent pas de la même manière que les humains étant donnés les différences physiologiques ainsi que les conditions de vie différentes des nôtres. La marque Philip Morris a voulu tester les ajouts d’ingrédients tels que le miel, le sucre, le jus de prune, la mélasse, l'huile de citron vert, le cacao, le chocolat, l'extrait de café dans les cigarettes, résultats des milliers de rats ont été sacrifiés et disséqués . RJ Reynolds a testé le goudron des cigarettes à saveur sur la peau d'un millier de souris et de rats. Il y a aussi les tests concernant les nouveaux papiers à cigarette ou de mélange de tabacs.


Les alternatives aux recherches scientifiques existent


Aucune loi n’oblige les tests sur les animaux concernant les produits du tabac et leurs ingrédients. La technologie in vitro (sans l’utilisation d’animaux) peut être utilisée de la même façon concernant les problèmes de santé liés au tabagisme. Le Canada utilise cette pratique, des laboratoires allemands Philip Morris utilisent des techniques in-vitro avec des tissus humains. Malheureusement la société américaine homologue continue les tests sur les animaux bien qu’ils soient moins fiables. La Belgique, l’Estonie, l’Allemagne, Le Royaume-Uni et la Slovaquie interdisent ces pratiques.


En conclusion je citerai le National Cancer Institute disant :

« Il n’y a pas de produit du tabac sans danger » fumer est néfaste pour la santé, nous le savons !

Pour ceux qui veulent continuer de fumer, choisissez des entreprises de politiques officielles contre les tests sur les animaux comme : Imperial Tobacco, Nat Sherman, Santa Fe Natural Tobacco. Voici quelques marques de cigarettes non testées sur les animaux que vous pouvez trouver dans les commerces : Benson dorée, El Che, Fleur du pays, Grand Manitou, Naturel American Spirit, Pueblo, Yuma.

http://www.animaldestiny.com/tabac.php

Chacun a son libre arbitre, le choix de faire ce qu’il veut de son corps et d’agir à sa guise pour se distraire.

Soyons respectueux de tous les êtres vivants en s’assurant de faire les bons choix sans nuire à autrui induisant des souffrances et la mort, restons dans l'éthique…


#fromjoytoanimalsnatureearth #KendyH #vegan #éthique #sanscruauté #fjane #tabac #cigarette #testsuranimaux #expériencesanimales #recherchescientifiques #animaux #alternativescigarettes #conscience #chiens #chats #poulets #singes #singesrhésus #souris #rats #hamsters #lapins

75 vues